Publications

Vers site principal

Classement


Administration

Popularité


Michibiki N°3 lancé avec succès par H-IIA
131 visites,depuis le 23 août 2017, soit 0 visites en moyenne par jour.
popularité : 100 %
DSN-1/Superbird-8 et HYLAS 4 lancés avec succès par Ariane 5 VA 242
92 visites,depuis le 7 avril 2018, soit 0 visites en moyenne par jour.
popularité : 95 %
Le satellite BADR 4 ou Arabsat 4B mis sur orbite par le lanceur Proton
5901 visites,depuis le 8 novembre 2006, soit 1 visites en moyenne par jour.
popularité : 92 %
Le mot du Président n°51
982 visites,depuis le 21 novembre 2012, soit 0 visites en moyenne par jour.
popularité : 92 %
Boeing en cours d’acquisition de Millenium Space Systems
38 visites,depuis le 21 août 2018, soit 0 visites en moyenne par jour.
popularité : 91 %

Fichier de syndication (RSS)Syndication

 

Vous êtes à: Publications Le fil de l’info Aeolus a rejoint l’espace pour mesurer les vents

Publié le : 25 août 2018
Auteur :
Gilles



Imprimer cet article

Aeolus a rejoint l’espace pour mesurer les vents

Le 22 août 2018 à partir du Centre Spatial de Guyane (CSG) à Kourou Arianespace avec Vega vol 12 a mis sur orbite avec succès Aeolus .

Aeolus est un satellite scientifique de l’ESA construit par Airbus Defence and Space dans le cadre d’un contrat signé en 2003. La charge utile est un instrument nommé Aladin (Atmospheric Laser Doppler Instrument) qui utilise un LIDAR (Light Detection And Ranging) qui grace à l’effet Doppler permet de mesurer les vents à diverses altitudes. Le laser envoie de puissantes impulsions ultraviolettes pour faire les mesures. La mise au point d’Aladin a été très complexe et a mis beaucoup plus de temps que prévu. Le développement d’un équipement similaire a été abandonné aux Etats Unis. La masse au lancement d’Aeolus est de 1360kg incluant 266 kg d’ergols.

Aeolus est placé sur une orbite héliosynchrone à 320 km d’altitude de la terre. Pendant trois mois Aeolus va être soumis à une phase de recette en orbite et de calibration avant la phase opérationnelle de trois ans.

Les météorologues attendent beaucoup d’Aeolus pour améliorer leurs prévisions. Actuellement ils ne disposent pas d’informations sur les vents sur toute la surface du globe, de nombreuses zones ne sont pas couvertes tant au niveau du sol qu’en altitude. Aeolus va combler ces lacunes.

Aeolus est le nom anglais d’Eole, maitre des vents de la mythologie grecque.



Fonction "Réagir à cet article" est suspendue.

Copyright Association 4AS
Gérant du site: < ou > Courriel de l'Association: