Publications

Vers site principal

Classement


Administration

Popularité


Intelsat rebaptise ses nouveaux satellites
1220 visites,depuis le 23 décembre 2006, soit 0 visites en moyenne par jour.
popularité : 100 %
De Romano à Alcatel Space à Cannes-la-Bocca
7679 visites,depuis le 15 octobre 2004, soit 2 visites en moyenne par jour.
popularité : 83 %
Le satellite AMC-14 déclaré inapte au service
1415 visites,depuis le 12 avril 2008, soit 0 visites en moyenne par jour.
popularité : 68 %
Un troisième satellite Thuraya mis en orbite par Sea Launch
1255 visites,depuis le 18 janvier 2008, soit 0 visites en moyenne par jour.
popularité : 65 %
MicroSat-1a et MicroSat-1b satellites expérimentaux de la future constellation SpaceX
237 visites,depuis le 8 juin 2015, soit 0 visites en moyenne par jour.
popularité : 62 %

Fichier de syndication (RSS)Syndication

 

Vous êtes à: Publications Le fil de l’info Restore-L contrat décisif pour SSL dans les opérations de maintenance en orbite

Publié le : 16 décembre 2016
Auteur :
Gilles



Imprimer cet article

Restore-L contrat décisif pour SSL dans les opérations de maintenance en orbite

La NASA et SSL ont signé un contrat pour la réalisation de la mission Restore-L.

La mission Restore-L a pour but de démontrer la possibilité d’augmenter la durée de vie d’un satellite en orbite basse (LEO) avec un lancement en 2020.

Le satellite Restore-L va utiliser des bras robotisés pour saisir, refaire le plein, et repositionner des satellites de l’administration US déjà en orbite LEO avec pour objectif de tester des outils, des technologies et des techniques qui pourront être utilisées pour des futures missions gouvernementales et des missions commerciales.

SSL va fournir pour Restore-L la plate-forme, des équipements critiques et des services pour le développement, le déploiement ainsi que les services d’integration, de test et de support au lancement et des opérations. La plate-forme sera une SSL 1300.

Les premiers tests de Restore-L seront conduits avec Landsat-7 lancé en 1999.

La NASA pense qu’au delà des opérations de ravitaillement en ergols en orbite Restore-L pourrait potentiellement conduire des réparations en orbite, des taches d’assemblage en orbite, des taches de désorbitage de satellites et de débris. Les tests de taches d’assemblage en orbite sont prévus dans la mission Dragonfly de la NASA et de la DARPA.



Fonction "Réagir à cet article" est suspendue.

Copyright Association 4AS
Gérant du site: < ou > Courriel de l'Association: