Publications

Vers site principal

Classement


Administration

Popularité


QZS-2 (Michibiki-2) lancé avec succès par H-IIA
593 visites,depuis le 2 juin 2017, soit 1 visites en moyenne par jour.
popularité : 100 %
Un lot de 60 satellites Starlink lancé par SpaceX avec Falcon 9
2 visites,depuis le 17 novembre 2019, soit 1 visites en moyenne par jour.
popularité : 93 %
Jilin-1 Gaofen-2A lancé avec succès par Kuaizhou-1A
0 visites,depuis le 18 novembre 2019, soit 0 visites en moyenne par jour.
popularité : 67 %
CHRONIQUES D’UN MÉTIER de 1963 à 1993
6337 visites,depuis le 15 juillet 2004, soit 1 visites en moyenne par jour.
popularité : 64 %
Le Mot du président n°55
755 visites,depuis le 18 mars 2014, soit 0 visites en moyenne par jour.
popularité : 59 %

Fichier de syndication (RSS)Syndication

 

Vous êtes à: Publications Mot Le mot du Président - mars 2013

Publié le : 17 mars 2013
Auteur :

Imprimer cet article

Le mot du Président - mars 2013

Lorsque j’écris ce « mot du président », je me sens concerné par une obligation de réserve.

Voilà pourquoi je ne vous parlerai pas du matraquage fiscal ni de mon désarroi devant les déclarations et les actes qui poussent inexorablement les plus intrépides de nos jeunes entrepreneurs à aller créer leur start-up hors de France.

Je n’évoquerai donc qu’un sujet qui nous concerne directement et dès maintenant, nos retraites et leur avenir. Si vous suivez l’actualité,vous avez certainement noté que l’AGIRC et l’ARRCO courent tout droit à la cessation de paiement, que ce bon docteur Cahuzac nous propose un traitement de cheval (ou de boeuf) en suggérant que l’on cesse d’indexer les retraites de la Sécurité Sociale durant quelques années et que, pour ne pas être en reste, le MEDEF propose que l’on bloque l’indexation des versements AGIRC et ARRCO durant cinq ans. A ces mesures envisagées, s’ajoutent celles déjà mises en place, le plafonnement de la majoration pour enfants élevés et la taxe de 0,3% ainsi que le probable alignement de la CSG des retraites sur celle des actifs (tandis que, subrepticement, la partie de CSG imposable est passée de 5,1 à 5,8%).

Alors que la Cour des Comptes dénonce les avantages exorbitants de certaines catégories de fonctionnaires, on n’entend plus évoquer la notion d’un système de retraite unique et juste...

FF



Fonction "Réagir à cet article" est suspendue.

Copyright Association 4AS
Gérant du site: < ou > Courriel de l'Association: